[Santé] Don d’Ovocytes

Publié le par deweysax

chut_on_en_parle

Suite à la diffusion d'un coup de gueule de Laurence Boccolini, Tidine m'a laissé un commentaire qui m'a interpelé. Je me suis empressé de lui demander si elle accepterait de développer son parcours. Je n'en dis pas plus, elle le fait beaucoup mieux que moi. D'avance, merci Tidine !

Quand la Bridget Jones française (moi) suit un parcours PMA

Tout à commencer un jour banal où j’avais pris rendez-vous chez mon gynéco pour vérifier avec lui des examens sanguins qu’il m’avait prescrit. Je voulais prendre la pilule et comme j’avais un cycle irrégulier il voulait vérifier si tout allait bien. Et pourquoi que ça irait pas hein ? J’ai 26 ans j’ai eu ma fille (d’une première union) au bout de 5 mois et déjà à l’époque mon cycle était plus que capricieux… M’enfin c’est lui le médecin hein…  J’ai réellement compris qu’il se passait quelque chose quand je l’ai vu devenir aussi blanc que sa blouse, lever les yeux plusieurs fois vers moi les reposer sur la feuille de résultats et me demander 3 fois mon âge.

A ce moment là me disait que c’est lui qui avait besoin de voir un médecin car il devait être touché par la maladie d’Alzheimer !! « vinnnnnnnnngt…siiiiiix… annns » que je lui disais au monsieur !! C’est là qu’il prit une grande inspiration « heu vous n’ovulez plus » moi « ah ??!! (petit rappel dans mon cerveau des cours de science nat’ du collège puis) heu qui dit pas d’ovulation dit pas de bébé ? hein ? » je priais pour qu’il me dise que je me trompais et qu’il aurait fallu que je sois plus assidue dans mes études mais il se contenta d’un simple  « oui » « oula bin heureusement que j’suis assise… c’est pas facile à entendre hein ?? » « Je peux vous assurer que ce n’est pas plus facile à dire » et je le croyais sincèrement je crois même qu’il était plus anéantie que moi le pauvre !

Puis il me dit qu’on allait quand même revérifier les résultats « oui d’accord mais si c’est toujours les même ! Je fais comment moi si je veux des enfants » « on revérifie, après tout ça arrive qu’ils se trompent dans les labo »  Je ne sais pas si il voulait se convaincre lui-même ou me convaincre dans tout les cas je lui répondis « ça non plus c’est pas très rassurant » et on échangea un petit sourire crispé… Puis forcément je quittais son cabinet avec une nouvelle ordonance à faire dans un autre laboratoire. Et c’est là à ce moment là que j’ai craqué seule dans ma voiture « Bordel de putain de merde : plus d’enfant ».

notre_histoire_don_gametes

Je pensais à ma merveilleuse petite princesse et je me rappelai amèrement qu’après tout, quand je mettais séparé du père de ma fille j’avais dit haut et fort (trop au point qu’on m’ait entendu ?) que je n’en voulais plus d’enfants.  Et oui j’avais été incapable de faire un remake de la petite maison dans la prairie version 2000 donc j’étais indigne d’être une « vrai » maman. En attendant cette pensée m’était revenue comme un boomerang sur la tête et ça fait mal… Pendant longtemps je n’allais pouvoir m’empêcher de pensée que c’était de ma faute d’ailleurs cela m’arrive encore de temps en temps… Bref j’eu les nouveaux résultats qui s’avérèrent identiques…

Mon gynéco m’annonça tristement que j’étais bien en ménopause précoce et que si je voulais de nouveau des enfants qu’il existait le don d’ovocytes Tiens j’le connaissais pas celui là et comme j’étais anesthésiée par la nouvelle je ne posai pas de questions… Il me donna les coordonnées d’une endocrinologue spécialisée dans la stérilité… Elle me confirma à notre 1er rendez-vous que j’étais en ménopause précoce (re aïe) qu’elle allait chercher ce qui « clochait » mais qu’il faudrait peut être envisager le don d’ovocytes mais on en parlera plus tard…

cycle_monogenetiquecycle_digenetique

En sortant de son bureau j’étais anéantie : « pourquoi ? pourquoi moi ?? ma mère elle l’est même pas elle ménopausée !! c’est dégueulasse !! hein !!?? Pis bin maintenant je trouve plus ça cool de ne plus être réglée !! J’veux être une vrai femme mouaaaaaaaaaaa !!!! »  Bin oui parce que du fait qu’on m’ait annoncé que je ne pouvais enfanter, ma féminité en prenait un grand coup… M’enfin c’était un de mes discours de déprime que je ressassais à mon chéri et aux copines. Et heureusement qu’ils étaient tous là pour me ramasser à la petite cuillère après les autres RDV que j’enchainais : me disait que mon p’tit gynéco de campagne ni connaissait p’t’être pas grand-chose donc je décidais de consulter des médecins sur Paris persuadée qu’eux serait meilleur.

Et je pus constater que non et surtout, que les médecins n’ont pas la science infusent et qu’ils peuvent se tromper… Mais ce fut pire que ce que je pouvais penser… Effectivement: soit certains ne savaient pas de quoi je leur parlais quand j’abordais le don d’ovocytes soit on était considéré comme un numéro qui devait les recontacter quand on aurait trouvé une donneuse… Mais c’est quoi une donneuse et pis c’est quoi exactement un don d’ovocyte et hop « tiens une plaquette explicative que vous lirez chez vous mais pas maintenant hein y a d’autres numéros après vous »…

Pfuuuuuuu bande de « bip ». Mais grâce à internet je découvris que 1) je n’étais pas seul 2) il existait des associations : wahouu (http://www.enfantskdos.fr/)

don_ovocytes

Je décidais quand même de retenter le coup et trouvais enfin un « bon » médecin qui nous demanda de nous inscrire dans un CECOS (Centre d’Etudes et de Conservation des Œufs et du Sperme humains) on aurait pu le faire depuis un an ½ si on nous l’avait dit bref… De nouveau on nous annonça la couleur : effectivement certains couples peuvent attendre jusqu’à 5 ans mais nous ne pouvons pas vous donner de délai car nous ne savons pas qu’elle « type » de donneuse va passer la porte « demain ». Ce qui n’est pas faut mais pour qu’une donneuse passe cette porte elle doit savoir que le don d’ovocytes existe et vu que les campagnes informatives sont quasi inexistantes c’est comme si on croyait encore à la petite souris…

Certaines de mes amies s’était proposées mais, comme je m’amuse à le dire, elles avaient un pet de travers (pas d’enfant, trop « âgées »…) il faut savoir que si l’on veut être une donneuse il faut :

- avoir moins de 36 ans (cela peut dépendre d’un CECOS à un autre…)

- être déjà mère d'un enfant,

- avoir l'accord de votre conjoint ou compagnon (pour les célibataires se renseigner directement dans le centre le plus près de son domicile...)

On donna des examens à faire à David et oui « ils » ne ce concentraient que sur moi mais « Elle » voulait aussi vérifier si il n’y avait pas de « problème » chez mon chéri : ouf tout était parfait.

J’étais rassurée d’être cette fois ci prise en « charge » mais cela ne me suffisait pas Je décidais d’adhérer à l’association des enfants kdos et je devins accro au forum : là j’étais comprise, soutenue et aidé dans mes démarches et oui Je pensais que le fait d’être inscrite dans un CECOS était suffisant et bien non on devait passer devant un juge et un psychologue. Grâce aux filles du forum  (http://momofthegift.forumactif.com/index.htm) on a gagné un temps précieux dans nos démarches ce qui fait quand un mois on était inscrit au CECOS et que les RDV juge & psy était fait J ça c’était en octobre 2006 et le 11 décembre de cette même année coup de fil magique : on avait une donneuse pour nous en France !! On était aux anges !! Malheureusement après un transfert décalé on du m’annoncer qu’il était annulé car pas assez d’ovocytes pour moi qui était en 3ème position (il y avait 2 autres receveuses avant moi)… Voilà de nouveau on était redevenu un numéro que l’on classait… mais jusqu’à quand ?

follicule_1

Follicule

On a pas envie de le savoir et c’est pour ça que l’on a décider de partir à Chania en Crête pour la fin de l’année car là bas (toujours grâce à l’association)  on sait que l’on ne saura pas considéré comme un numéro mais humainement J Bien sur cela a un coût mais  tanpis on se sert la ceinture car on a vraiment envie de faire se voyage et de revenir avec des petits clandestins comme le disent les filles du forum ;o) On a fait une demande d’entente préalable auprès de la sécurité social pour que ma FIV soit remboursé , bien entendu sur la base des tarifs applicables en France soit entre 3000 et  4000 euros environ, et dans la limite des dépenses engagées. Pour eux cela ne changera rien par contre nous on gagnera un temps précieux (le délai pour un transfert est de 2 mois !!!) à devenir, on l’espère d’heureux parents J

Publié dans Chuuut - on en parle

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Karine 14/08/2017 18:32

Faire le recours à fiv don était un grand changement et succès en meme temps pour nore couple. Notre chemin a duré longtemps avant que j’ai arrivé à tomber enceinte. Tout est la faute de mauvaise fortune! Car j’ai perdu deux trompes de fallopes suite à des grossesses extra utérines. Après ça les recours à fiv mes ovocytes sont devenus incapables à concevoir. Et comme ça en changeant des cliniques durants mes fails je suis arrivé à Biotexcom. Ici j’ai du faire fiv don et la raison de le faire dans ce centre était une grande base des donneuses. Donc les ovocytes obtenus d’une donneuse dans cette clinique garantient la ressemblance phénotypique entre notre couple et l’enfant. Et peu important les détails, j’ai réussi à tomber enceinte grace à fiv don. Je suis heureuse d’avoir retrouver ce centre. Puisque finallement, je ne sais pas comment mon destin fut changé.
Mais dès notre victoire la vie continue son coulement ! Après les longues procédures du traitement tous les trois déjà, nous sommes été épuisés. Une belle vacances était absolument nécessaire. Surtout parce qu’on se rends compte maintenant de la fragilité de grossesse! Je n’ai ajmais vu mon mari ausi tendrement préoccupé pour moi =^_^= Un vrai ange! Alors on a choisit de découvrir un lieux calme et paisible au nord de l’Italie!
On voulait aller dans les montagnes, mais pas trop haut. Et on ne voulait pas rester en France. Donc une petite ville Lecco situé à bords du lac de Como a attiré notre attention. D’ici on peut facilement aller visiter les villes plus touristiques comme Varena par exemple. Mais en restant dansun lieux plus calme et beaucoupmoins cher. Et le plus important à 10 mins de la ville se trouve Pizzo Erna. Ce sont au fait les PréAlpes. Les sentiers cachés vous emmenent au fond des montagnes. La nature magnifique et les paysages à couper le souffle.
A vrai dire je m’inquietais si je peux faire ce genre de repos actif. Je pensais que l’embryon peut se decrocher si je marche trop. Pour faire disparaitre mes craintes j’ai consulté ma gynéco. Elle m’a expliqué que les proménades ne peuvent faire aucun mal. Au contraire il est nécessaire de se promener. L’air des montagnes fera du bien pour moi et pour l’enfant. Ma médecin m’a prévenue d’éviter de porter les choses pésantes et la fatigue. Et aussi elle m’a conseillé d’éviter les bains chaudes et très froides. Parce que ça peut provoquer une fausse couche ! Hors de question que je nage dans les rivières de la montagne. Ce n’est pas que je ne le savais pas, mais maintenant je m’en souvenais mieux !
Comme ça, rassurée et heureuse je suis partie en route avec mon époux. On doutais si on doit partir en véhicule ou en train. A la fin on a choisit de prendre un avion jusqu’a Milan et puis le train jusqu’à Lecco. C’est ce qu’on a fait. La route c’est passé bien. Je me sentais très bien aucune fatigue ou toxicose. Je crois que j’étais trop heureuse de porter un enfant. Dès les premiers jours de la grossesse je sentais un liaison fort avec mon petit. Meme avant la première pds!
Pour le moment j’ai réalisé qu’une autre partie de ma vie commence. Parfois je pense de ne pas etre prete, meme après tout le temps qu’on a du attendre. Je veux dire, autant de questions sur mon future enfant. Surtout le traitement du nouveau-né. Ils sont tellement fragiles les nourissons! A chaque nouvauté leur organisme donne une reponse forte ... Genre de fièvre pour n’importe quel microbe. Et puis les dents commencent à poucer.
Bref j’ai pris de la litérature pour les futures parents et je m’en occupais tout le long de la route. après 4h de la lecture je me suis calmé. Ou ennuyée plutot ! =)))
Dans les montagnes j’ai repris une harmonie spirituelle étonnante ! Depuis le bilan d’infertilité je ne me suis jamais senti tellement Zen ! Meme quand la grossesse fut approuvée, c’était différent. C’était de la joie, mais aussi une agitation énorme. Maintenant il n’y avait aucune agitation. Je crois que j’ai finallement réalisé ce qui se passe. J’ai compris que c’est une toute nouvelle page pour nous. Maintenant nous sommes parents. Et je porte notre enfant sous mon coeur.
On n’était plus en deux mais en trois dans notre famille. Et c’est notre voyage ensemble. Notre premier voyage !!! =))) Donc c’est le temps pour prendre plein de photos. Meme si le ventre ne se voyait pas encore. On a vécu cette vaccance en Italie comme à paradis. Chaque jour les proménades dans la nature. Et chaque sentiers est tellement unique ! Où l’air est frais, pure. Rien à comparer avec l’air d’une mégapole !

TiDidine95 05/06/2007 08:59

Encore merci à toi de "parler librement" du don :)