[...] Dracula sauve un pédophile

Publié le par deweysax

Chut

BUCAREST (AFP) - Un historien américain, Kurt Treptow, condamné à sept ans de prison en Roumanie pour pédophilie, a été mis en liberté mardi, deux ans avant terme, grâce à un livre sur Dracula écrit durant sa détention, a-t-on indiqué de source judiciaire.

M. Treptow, 44 ans, a bénéficié d'un article du code pénal roumain selon lequel la peine d'un détenu auteur d'un ouvrage scientifique peut être réduite d'un tiers, a-t-on précisé de même source.

Selon son avocat, Liviu Bran, l'historien a notamment écrit un livre de 400 pages intitulé "La vie et l'époque de Vlad Dracul", le personnage historique du 15ème siècle ayant inspiré la légende du vampire Dracula.

"M. Treptow est le premier détenu à être mis en liberté sur la base de cette loi, qui a été amendée en octobre 2006", a déclaré M. Bran à l'AFP. Selon la nouvelle version de ce texte, qui datait de 1969, le publication de l'ouvrage est désormais l'unique condition requise pour qu'un détenu puisse en bénéficier.

L'historien avait déjà publié en 2000 un livre sur la vie du prince moyen-âgeux, mais "le nouvel ouvrage est plus complet, car il traite également du père de Vlad Dracul", a précisé l'avocat.

M. Bran a rejeté des allégations selon lesquelles son client aurait écrit ce deuxième livre spécialement pour bénéficier d'une remise de peine, affirmant que, "s'ennuyant dans sa cellule, M. Treptow avait fait ce qu'il sait faire le mieux, à savoir écrire un livre d'histoire".

Cet ouvrage, publié en anglais en octobre 2006 par le Centre d'études roumaines --qui avait également publié son premier livre--, a été analysé par une commission d'historiens de l'Académie roumaine et par plusieurs professeurs de l'Université de Iasi. "Ces derniers ont confirmé qu'il s'agissait d'un ouvrage scientifique original", selon M. Bran.

L'Américain, qui dirigeait au moment de son arrestation une fondation culturelle à Iasi (nord-est), avait été condamné en 2002 par un tribunal local à 7 ans de prison pour "relations sexuelles avec des mineurs, corruption de mineurs et perversions sexuelles".

M. Treptow et sa complice roumaine, Tatiana Popovici, avaient également été condamnés à payer aux victimes des dommages-intérêts d'un montant total de 35.000 dollars.

Le Parquet avait saisi lors d'une perquisition à son domicile des dizaines de cassettes vidéo, disquettes, CD et photos à caractère pornographique.

M. Treptow avait reconnu au moment de son arrestation ces faits mais demandé "clémence" à la justice, affirmant avoir "contribué à l'invitation de la Roumanie au sein de l'Otan" par ses livres sur l'histoire de ce pays.

Ses deux victimes, deux fillettes âgées à l'époque de 9 et 14 ans, n'ont pas réagi dans l'immédiat à sa mise en liberté.

piti_

Publié dans Chuuut - on en parle

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article