[Ah Bon ?] Irak : Situation "Pire" que la guerre civile

Publié le par deweysax

Hurler_news_inapercues

Alors qu'il quitte son poste de secrétaire général de l'ONU le 31 décembre, Kofi Annan a estimé que l'Irak est aujourd'hui dans une situation "bien pire"  que la guerre civile, dans un entretien à la BBC diffusé lundi 4 novembre. Il a exprimé ses regrets à ne pas avoir été capable d'empêcher le conflit.

kofi_annan_un_secretary_general_onu

Interrogé vendredi par la journaliste Lyse Doucet, de la BBC, sur les termes de "guerre civile" en Irak, M. Annan a insisté sur "le niveau de violence, le nombre de personnes tuées, l'amertume et la façon dont les forces s'organisent les unes contre les autres". "Il y a quelques années, lorsque nous avons eu le conflit au Liban et ailleurs, nous qualifiions cela de guerre civile", a-t-il ajouté. En Irak, "c'est encore pire". Le diplomate ghanéen avait jugé la semaine dernière que le pays était "presque" en guerre civile.

Dans cet entretien, M. Annan reconnaît également que la vie des Irakiens est aujourd'hui plus difficile que lors de la dictature de Saddam Hussein. "Si j'étais un Irakien moyen, je ferais de toute évidence la même comparaison, à savoir qu'il y a eu un dictateur qui était brutal mais qu'à l'époque, les rues étaient sûres, ils pouvaient sortir, leurs enfants pouvaient aller à l'école et revenir à la maison sans qu'ils s'inquiètent."

carte_irak

Le secrétaire général de l'ONU a précisé que la situation était "extrêmement dangereuse" et appelé les puissances régionales et internationales à aider les Irakiens. Il s'est également interrogé sur la capacité des dirigeants actuels du pays à régler seuls leurs conflits internes. "Nous avons tous intérêt à remettre l'Irak en état et nous voudrions le remettre en état, mais les Irakiens vont devoir s'unir et faire que cela se produise, a-t-il plaidé. Bien sûr, ils vont avoir besoin d'aide. Je ne suis pas sûr qu'ils puissent le faire seuls."

Plus largement, Kofi Annan a dressé un tableau très sombre de la situation au Moyen-Orient, la jugeant "très inquiétante". "Nous devons regarder ces pays comme un ensemble, pas comme des conflits isolés", a-t-il déclaré à la BBC. Enfin, Kofi Annan a admis que l'échec de l'ONU, qui n'a pas réussi à empêcher l'invasion de l'Irak en 2003, a porté un sérieux coup à l'organisation. "L'ONU ne s'en est toujours pas complètement remise", a-t-il affirmé.

Guerre_Irak

Publié dans Chuuut - on en parle

Commenter cet article