[Plastic Bertrand addicted] Joyce Hatto

Publié le par deweysax

Plastic_Bertrand

Dans son édition du 21 août 2005, le Boston Globe célébrait la sortie de cent dix-neuf disques compacts signés d'une artiste inconnue : "Joyce Hatto est certainement la plus grande pianiste vivante dont personne n'ait entendu parler. Aujourd'hui âgée aujourd'hui de 76 ans, elle n'a pas joué en public depuis 25 ans en raison d'une lutte contre le cancer." Le 10 juillet 2006, à sa mort, à l'âge de 77 ans, le quotidien britannique The Guardian annonce la perte de "la plus grande pianiste que l'Angleterre ait jamais connue."

Les 13 et 15 février, les sites Internet www.classicstoday.com puis celui du mensuel britannique Gramophone révèlent que plusieurs des disques publiés par le veuf de Joyce Hatto, William Barrington-Coupe, pour le petit label fondé par ses soins, Concert Artist, dont les exemplaires étaient extrêmement difficiles à trouver et sporadiquement distribués, seraient des faux.

Joyce_Hatto_2

Joyce Hatto

Au début de l'année, l'un des critiques de Gramophone écoute la version des Etudes transcendantes de Liszt par Joyce Hatto. Mais le logiciel de lecture de son ordinateur révèle une autre origine : les mêmes Etudes de Liszt mais enregistrées par Laszlo Simon pour le label Bis. Reproduisant l'expérience, il constate que l'enregistrement de deux concertos de Rachmaninov est celui du pianiste Yefim Bronfman et du chef Esa-Pekka Salonen chez Sony classical. L'analyse fine des contenus des disques par l'ingénieur du son Andrew Rose, ancien de la BBC installé en Dordogne, vient de révéler que tous les disques qu'il a, à ce jour, analysés révélaient des sources pillées, certaines sans manipulation d'autre part des techniques de traitement sonore qui permettent par exemple de modifier le tempo sans affecter la hauteur des notes. Ces larcins révèlent un goût assez fin dans le choix d'interprétations, rares pour la plupart mais d'une qualité de nature à entretenir la mystification.

L'affaire fait grand bruit alors que William Barrington-Coupe avoue aujourd'hui le forfait : "Je l'ai fait pour ma femme" indique-t-il. Et le nombre d'exemplaires de disques vendus par sa firme, entre avril 2006 et aujourd'hui ne serait que de 5 595 exemplaires, selon Gramophone.

Plastic_Bertrand_Ping_Pong

Tu as trahi une génération entière Plastic Bertrand, alors je me venge ...

La supercherie dévoilée d'une pianiste britannique
LE MONDE | 27.02.07

© Le Monde.fr

Publié dans Insolite

Commenter cet article

Nain Dien 28/02/2007 15:02

TF1 a récemment consacré un reportage à une autre supercherie du genre : Rosemary Brown, une pianiste médium qui jouait des oeuvres écrites sous la commande des plus grands compositeurs classiques communiquant avec elle depuis l'au-delà. TF1 avait demandé à William Sheller de commenter les œuvres de la musicienne. Y a pas à dire, la chaîne sait choisir ses témoins.