[BD] Fagin le juif, de Will Eisner

Publié le par Dewey


Fagin-le-juif-will-eisner.jpg

 



Will Eisner, depuis le temps que je veux lire Spirit pour découvrir cet auteur ... et pas une occasion de me faire la série ne se présente. Que fais tu ô grand patron des occasions ? Il aura donc fallu que j'offre "Fagin le Juif" à mon père, qu'il l'ait déjà pour que je le lise ! ET C'EST FAIT !! J'ai enfin pu lire mon premier Will Eisner !! Bon, c'est pas Spirit certes, mais son avant dernier livre ! Fagin le juif, paru en 2003, est en fait issu d'une forte volonté de l'auteur de repréciser le contexte et sa vision de Moses Fagin issu du roman Oliver Twist, de Charles Dickens. En effet, Fain le juif est dépeint par Dickens de manière caricaturale et stéréotypée. Le personnage se fait régulièrement appelé "le juif" tout au long de son roman et finit par devenir un "type" de juif. Depuis que Will Eisner a lu ce roman, il est rongé par cette image véhiculée du "juif" Séfarade ou Ashkénaze. Il en veut directement à Charles Dickens, l'auteur, mais également à son illustrateur, très connu et réputé à l'époque, George Cruikshank. Toutes les illustrations populaires de l'époque représentent les juifs de manière tranchée par rapport aux "gentils" et ne se basent que sur le physique des séfarades, issu de plusieurs siècles de cohabitation avec le peuple latin. 

Fagin-le-juif-will-eisner-extrait.jpg



Ici, Will Eisner a représenté un juif ashkénaze, blond, type germanique, plus proche de la réalité selon lui du personnage de Moses Fagin, et non simplement Fagin le juif. Il a tenté d'expliquer la complexité du contexte de l'époque, des difficultés rencontrées par Moses Fagin avant sa rencontre avec Oliver Twist. Will Eisner s'est acharné, avec cet album, à expliquer pourquoi cet homme est devenu ce qu'il est, quelles étapes de sa vie l'ont tournées vers le vol ou le recele. Si l'on peut se demander où Will Eisner veut en venir après les premières pages, tout devient rapidement clair. Sur un très beau dessin, Will Eisner ajoute sa plume pour faire de ce livre un bijou, un "Must Have". Bravo Mr Eisner. Faire un si bel album à 78 ans, c'est faire preuve de talent et de conviction. Je vais maintenant m'empresser de lire son dernier livre, écrit juste avant de mourir, Le Complot ou l'histoire secrète des protocoles des sages de Sion. Okok,les lecteurs de ce blogs m'ont percés à jour. J'ai déjà lu Le complot. La preuve ici ! N'empêche, je n'ai pas encore lu The Spirit !!!

Publié dans BD

Commenter cet article

P 02/07/2008 09:27

Merci pour cette critique, je n'avais pas fait le lien avec le roman de Dickens. Je trouve que ce que fait Eisner est passionnant, tant pour briser un cliché que parce que la bédé ou le roman populaire pose ce genre de défi à qui en fait. L'un ou l'autre s'appuient eux-mêmes sur un usage des clichés et des stéréotypes, garants de l'efficacité des scènes et de l'accrochage du lecteur. En quelque sorte j'ai l'impression que cet ouvrage est à la fois fiction et tentative pour réfléchir sur la fabrication des fictions populaires.
J'ai hâte de la lire

M. Alacon 10/01/2008 13:12

Le trait est magnifique et l'histoire paraît très intéressante!
A lire
Bonne journée

Dewey 14/01/2008 10:39

Reviens faire un tour par ici si tu le lis poru me donner ton avis !